Page d'accueil Nous contacter par email

Spectacle : Manège & Dépendances

Générer une prise de conscience sur les responsabilités concernant les dépendances, responsabilités partagées entre les personnes dépendantes au-delà du plaisir, les distributeurs et les fournisseurs des plaisirs dont l'abus peut rendre dépendant.

Le thème principal :

A partir des travaux de la psychiatre américaine Carla Perez sur l'habitude comparée à un manège qui tourne de plus en plus vite, rappelés dans l'excellent livre du professeur Michel Lejoyeux « Du plaisir à la dépendance ».

Le public :

  • Personnes d'un établissement concerné par l'addictologie et l'alcoologie
  • Salariés des entreprises
  • En prévention : les lycéens.
  • Le grand public.

Le scénario et les chansons :

  • Nous utilisons cette métaphore du manège pour le passage du plaisir à la dépendance. Ce manège est agréable, plein de lumière, de couleurs, de musique, d'imaginaire. Pour oublier vos soucis vous y montez pour un voyage de quelques tours, en y entrant par le centre où la vitesse est très lente. Mais plus vous y restez, plus vous vous écartez du centre et plus la vitesse augmente. Jusqu'à ce que votre plaisir initial se transforme en étourdissement et en nausée. Alors votre vitesse linéaire est de plus en plus rapide et la force centrifuge vous écarte encore plus, vous mettant en danger d'être éjecté. Car ce manège de s'arrête jamais. Seule façon d'en sortir : marcher à contre sens pour annuler la vitesse et la force centrifuge, à petit pas d'abord puis à grand pas et se rapprocher ainsi du centre. Mais cette façon n'est pas naturelle. Quelqu'un doit vous l'apprendre.
  • L'affaire jugée en procès musical oppose un propriétaire de « manège sans fin » et un passager ex-dépendant accusé d'être descendu du manège sans payer. La partie civile attaque le passager pour vol et agression contre une petite entreprise qui procure du plaisir aux citoyens. L'avocat défend le passager mis en danger pas défaut d'information et non assistance à passager en malaise.
  • Ce procès musical est là pour représenter le « sens » de la relation à ce qui nous rend dépendant au travers du changement de « sens » de rotation du déplacement du passager sur le manège.
  • Au cours du procès, le passager racontera comment il a pu s'échapper du manège en réalisant sa situation, en se faisant à l'idée de s'en aller avec émotion, et en passant à l'action en sautant, en se jetant à l'eau.
  • La métaphore du manège et les chansons ( ex : Ma liberté, Tu as le choix, Accrocher mon cœur, Comme d'habitude, Mon manège à moi, …) permettent de prendre de la distance et de pouvoir avec humour, sourire de chacune des différents rôles de passager dépendant, de forain et de constructeur, tout en faisant avancer la réflexion sur les voies de sorties.

Les personnages

  • Le « procès musical du manège sans fin » est joué par 2 comédiens avec musicien et avec technicien(s). L'espace scénique est créé selon les disponibilités des salles.
  • Le procureur, l'avocat, Mme Fordil, M. Joyeux, Mme Joyeux, M. Fordil, M. Le Courec, Le greffier.

La Tournée de "manège & Dépendances"

  • Créé à l'occasion du Colloque de la Fédération des Etablissements de Soin en alcoologie et addictologie,
  • Arras
Spectacle : Manège & Dépendances
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes